Films en compétition   Films hors compétition   Animations, actions éducatives   Rencontres   Séances spéciales

   (Tous les films sont sous-titrés en français sauf mention)

Dimanche 2 Juin 2019

Heure Eléments
Jour entier
 
19:00
19:00
SALC : Vale a pena sonhar

Dimanche, 2 Juin, 2019 - 19:00

ARGELES SUR MER, Dimanche 2 juin, 19h00, Cinéma le Jean Jaurès
MONTPELLIER, Lundi 3 juin, 19h00, Utopia Saint Bernadette
TARBES, Jeudi 6 juin, 21h00 Le Parvis
TOULOUSE, Vendredi 7 Juin, 19h00 PAVILLON REPUBLIQUE Conseil Départemental
Projection suivie d’une conférence de Gérard Malgat, auteur de "Gilberto Bosques au secours des Républicains espagnols : la diplomatie mexicaine au service de la liberté (1939-1942)."
Hôtel du Département de la Haute-Garonne, 1 bd de la Marquette, Toulouse - M° ligne B -Canal du Midi
Inscriptions : http://cd31.net/valeapena  

TOURNEFEUILLE, Mercredi 5 juin, 20h30, Cinéma Utopia Tournefeuille
VIGOULET AUZIL, Mardi 4 juin, 20h30 Centre Culturel Projection

SALC : Vale a pena sonhar

Rêver en vaut la peine. C'est le titre de ce film documentaire qui retrace le parcours d'Apolonio de Carvalho et, à travers lui, d'une génération d'hommes et de femmes qui ont lutté pour leurs idéaux de liberté, de justice et de démocratie.
Apolonio de Carvalho est un Brésilien au destin hors du commun. Au début des années 1930, alors qu'il n'a pas 20 ans, il fonde un parti anti-fasciste. Après un séjour dans les geôles de la dictature militaire, il s'engage dans les Brigades internationales pour défendre la République espagnole. En 1942, après avoir fui le camps de concentration de Gurs, il s'engage dans la résistance française et participe, en tant que commandant des Forces Intérieurs françaises à la libération de Toulouse. De retour au Brésil, il est contraint de vivre dans la clandestinité après le coup d'État militaire de 1964 et finit exilé en France. En 1979, il rentre au Brésil à la faveur d'une loi d'amnistie et participe à la fondation du Parti des Travailleurs avec Lula da Silva, futur président de la République.
Figure emblématique de la politique brésilienne, son rôle aux côtés des républicains espagnols et des résistants français est moins connu. En 2003, deux ans avant sa mort, la réalisatrice Stela Grisotti a eu la chance de recueillir le témoignage d'Apolonio de Carvalho - et d'autres témoins comme Lucie Aubrac ou Serge Ravanel - pour nourrir le récit de la vie de ce héros idéaliste. 
Source Gazette Utopia ici

 

 

 

 

Voir la page