Projets socioculturels

MAISON D’ARRÊT DE MONTAUBAN

Une collaboration a été amorcée avec le SPIP de Tarn et Garonne et l’association socio-culturelle de la Maison d’arrêt de Montauban. Il s’agit d’un  projet de 3 mois où deux intervenant(e)s cinéma de l’association En regards abordent l’éducation à l'image et aux médias à travers la projection de courts-métrages latino-américains et un projet radiophonique. La programmation s’inscrira dans la continuité thématique des projets abordés dans l'année tout en veillant à la diversité des films proposés. L’idée est de faire un va et vient incessant entre l’extérieur et l’intérieur de la  maison d’arrêt. Outre la venue des intervenants et l’ouverture sur le monde via les films, un réalisateur latino-américain s’invitera chez eux pour montrer et parler de son travail. La capsule radiophonique sera diffusée pendant Cinélatino et certains détenus seront invités à faire une journée d’immersion au coeur du festival.

À ÉCOUTER ! --> La capsule radiophonique réalisée lors de la 31ème édition :
 

 

 

Ou cliquez-ici !

 

 

 

ACCUEIL DU PUBLIC SOURD ET MALENTENDANT

Depuis 2012, Cinélatino avec l’association Sens Dessus Dessous ouvre ses portes au public et aux bénévoles sourds et malentendants.
› En proposant du cinéma accessible. Deux films, projetés en collaboration avec Sens Dessus Dessous, seront sous-titrés en VSM (Version pour les Sourds et Malentendants) – dont un qui circulera en région. Le reste des films est accessible avec des sous-titres en français.
› En organisant des rencontres interprétées en LSF (Langue des Signes Françaises) comme des échanges avec des réalisateurs-trices, la séance d’Ouverture, la Remise des prix de la compétition fiction ou encore la cérémonie de clôture.
› En impliquant des bénévoles sourds ou malentendants dans différentes équipes du festival.
› En réalisant une sensibilisation à la LSF en amont du festival, les équipes suivent une initiation à la LSF, puis pendant le festival, un lexique vidéo et une signalétique sont diffusés sur le site pour le public.

Séances pour les sourds et malentendants : cliquez-ici ! (logo des petites mains)


L’association a pour objectif de créer des espaces de rencontres entre les Sourds et les Entendants via le cinéma. Elle développe l’accessibilité aux personnes sourdes lors de festivals de cinéma. Elle veut rendre visible la culture sourde et la langue des signes via la cinématographie sourde.
Plus d’infos sur : www.sensdessusdessous.org
Pour contacter l'association par mail: contact@sensdessusdessous.org

 

 

THEATRE DE LA PASSERELLE

Le Théâtre de la Passerelle propose des ateliers de dynamisation par les techniques du théâtre à des personnes pour lesquelles cette démarche fait sens dans leur parcours de vie. Le projet s’articule autour de la pratique artistique et de diverses sollicitations culturelles.

Depuis plusieurs années maintenant, Cinélatino offre un espace de diffusion au travail réalisé dans le cadre de ces ateliers. Cette année une lecture chorale  des « Contes rebelles » (récits du Sous-Commandant Marcos) aura lieu à Terra Nova le mercredi 27 mars à 19 h et à la Médiathèque Empalot le samedi 30 mars à 15 h. Une intervention théâtrale à partir de poèmes de M. Rosencof (Uruguay) « De la fenêtre » sera présentée avant les projections du Cambuche dans le cadre de leur programmation à l’Espace des Diversités.

Entrée libre et gratuite.

 

 

LES BENEVOLANTES

L'ARCALT s'associe à l'association la  Bénévolante (site web) afin de favoriser l’intégration de jeunes en difficultés sociales, scolaires et/ou familiales dans les équipes bénévoles de Cinélatino. Porté par la dynamique collective de l’ensemble des bénévoles, le projet favorise l’insertion socio-professionnelle, la responsabilisation, l’accès à l’autonomie et la mixité sociale. La Bénévolante travaille essentiellement avec des jeunes issus d’établissements ou de structures sociales : foyers de l’enfance, MJC, Mission locale, clubs de préventions spécialisée…
Cette année les jeunes de la Bénévolantes seront ouvreurs/es, régisseurs/ses ou à l'accueil du festival. Ils iront voir des films latino-américains et s'intégreront dans les rouages de la cours de la Cinémathèque.