La Película - Tout bêtement, on rit

  • 33èmes rencontres (2021)
  • La Pelicula

TOUT BÊTEMENT, ON RIT

La parodie devient drôle, déclenche l’envie de rire ou de sourire quand elle se marie avec l’absurde ou l’incongru. C’est le cas dans Lina de Lima. La logique dérape. Une fausse naïveté, de la part du spectateur, permet d’accepter la nouvelle réalité qui contredit le récit en le déformant. Les séquences « comédie musicale » glissent vers le burlesque. On rit. Ou alors, l’absurde est la racine de l’histoire comme dans Animal político : le personnage principal, la vache, porte son regard et son corps bovin dans des situations ordinaires, devenues loufoques et incongrues. Pourtant, dans ce film, l’absurde pose les questions existentielles. Quand les quiproquos du quotidien sont, parfois un peu ridiculement, pris au sérieux, le rire grince. D’ailleurs, devant l’objectif, le sourire du couple Jacobo - Marta est un « whisky » bien crispé (Whisky). Au cinéma, art de l’image et du son, la logique, le drame annoncé, la trame narrative, perturbés par un détail incongru, une amplification, un boursouflement de l’attendu, du connu, basculent dans la parodie, la comédie et autre fantaisie. Tout bêtement, on rit. 
Marie-Françoise Govin

LINA DE LIMA - María Paz González - Chili, Argentine, Pérou - 2019 - 1h23
Comme beaucoup d’émigré·es péruvien·nes au Chili, Lina soutient sa famille en travaillant à distance comme employée de maison. À l’approche des retrouvailles avec son enfant devenu adolescent, Lina s’évade de ses tracas en s’imaginant chanteuse et danseuse de comédies musicales. Ce portrait d’une femme qui ne se résigne pas, espiègle et fantasque, est la satire d’une société cloisonnée. Une presque comédie musicale populaire.

ANIMAL POLÍTICO - Tião - Brésil - 2016 - 1h16
Une belle vache noire et blanche se promène naturellement dans notre monde humain, réfléchit et pense avec une belle voix masculine. Elle philosophe et finit par fuir le monde consumériste où elle sent qu’elle ne se réalise pas. La présence de cette vache rend le film surréaliste, mais on s’habitue bien à voir cet animal déambuler comme l’un des nôtres. Si l’on ne s'arrête pas au parallèle avec le cheval de Caligula, c’est un film trans-espèces.

WHISKY - Pablo Stoll et Juan Pablo Rebella - Uruguay, Argentine, Allemagne, Espagne - 2004 - 1h10
À Montevideo, Jacobo Köller dirige une médiocre fabrique de chaussettes, secondé par la très effacée et efficace Marta. Lorsque son frère installé au Brésil décide de lui rendre visite, Jacobo propose à Marta de se faire passer pour son épouse. Elle accepte et les trois (presque) étrangers s’efforcent de jouer le jeu. Prenant le pas sur la farce familiale, l’absurde s’invite et le film grince, tragi-comédie acide et tendre.