Rendez-vous : Des nouvelles des archives latino-américaines

  • Actualités

Date: 

Mercredi, 2 Février, 2022 (Jour entier)

Lieu: 

Cinémathèque de Toulouse

La Cinémathèque de Toulouse vous donne la possibilité de découvrir des films oubliés de l’Histoire et récupérés par la Coordination Latino-Américaine des Archives d’Images en Mouvement (dite CLAIM), préservant ainsi le patrimoine cinématographie d’Amérique latine.

Fondée en 1985, la CLAIM est une association civile à but non lucratif constituée d’un groupe d’institutions associées dans un forum régional, qui promeut la sauvegarde, la préservation, la conservation et la restauration, ainsi que la diffusion et la circulation du patrimoine culturel cinématographique et audiovisuel latino-américain. Au mois d’octobre dernier, la CLAIM (Coordination latino-américaine des archives d’images en mouvement) organisait une rétrospective des films les plus importants récemment « récupérés » (c’est-à-dire retrouvés ou numérisés ou restaurés) par différentes archives et cinémathèques d’Amérique latine.

À cette occasion, sept films de formats et d’époques différents étaient présentés, donnant à découvrir un aperçu du travail effectué par certaines des archives membres de la CLAIM pour la récupération et la sauvegarde du patrimoine cinématographique latino-américain. À savoir ici : Archivo de la Imagen IIHAA, Escuela de Historia de la Universidad de San Carlos de Guatemala (Guatemala), Centro Costarricense de Producción Cinematográfica (Costa Rica), Cineteca Nacional de Chile (Chili), Arquivo Nacional (Brasil), Cinemateca de Bogotá (Colombie), Fundación Cinemateca Boliviana (Bolivie) et Museo del Cine Pablo Ducrós Hicken (Argentine).

La Cinémathèque de Toulouse propose une rétrospective intitulée « CLAIM Recuperados ». Recuperados/récupérés, pour des films remontés des oubliettes de l’Histoire. L’occasion de vous donner à découvrir des incunables du cinéma latino-américain comme un film muet chilien élevé au statut de monument historique, des images censurées des manifestations étudiantes contre le régime militaire brésilien à la fin des années 1970, une exécution par les armes en Bolivie à la fin des années 1920 (âmes sensibles s’abstenir), le premier film guatémaltèque présenté au Festival de Cannes, ou encore la première fiction costaricienne.

Disponible du mercredi 02 février au mardi 15 février à la Cinémathèque de Toulouse

Plus d'informations ici