Le Chili bouge... édito de novembre 2019

  • 31èmes rencontres (2019)
  • Gros plan

Le Chili bouge. Énergiquement, populairement, bruyamment. La Cordillère des songes, le dernier film de Patricio Guzmán, éclaire les sources de cette révolte, de cette rébellion. La répression est violente, chaque jour (20 morts à ce jour).
Face à l’ampleur du mouvement social, dans la contingence de la violence actuelle, un collectif de 300 cinéastes et vidéastes chiliens a créé spontanément un réseau, #OjoChile (https://www.facebook.com/Ojochile-111284356975527/ Instagram@ojo.chile / Twitter @ojochile), qui enregistre, documente, met en forme et diffuse la réalité quotidienne. Les médias français informent partiellement, partialement et au compte-gouttes sur cet espoir qui met en action le peuple chilien contre les inégalités sociales, contre une constitution héritière du régime de Pinochet, contre la marchandisation de la vie de chacun et la criminalisation des solidarités qui y survivent.

L’ARCALT est solidaire.