• Festival Visions Sociales

    La CCAS partenaire de longue date de Cinélatino et de Cinéma en Construction donne un coup de projecteur sur Cinélatino à l’occasion des 30 ans du festival du 12 au 19 mai à Cannes. La programmation de Visions Sociales met en valeur 7 films présentés à Cinélatino ces dernières années et dont la majorité ont été primés par le jury constitué de membres de la CCAS. Los Silencios  de Beatriz Seigner est un film accompagné par Cinéma en Construction (il a d’ailleurs reçu le prix) qui fait sa première mondiale à la quinzaine des réalisateurs.

  • producteurs productrices occitanie

    Pour la 2ème fois, France 3 Occitanie, la Région Occitanie, Pyrénées-Méditerranée, et Cinélatino, Rencontres de Toulouse, s’unissent dans l’objectif de soutenir la production documentaire régionale en impulsant une dimension internationale. Ces trois  partenaires lancent le deuxième appel à projets de documentaires destiné à soutenir et accompagner une société de production établie en Occitanie qui développe un projet en lien avec l’Amérique latine.

  • Toute l'équipe Cinélatino vous remercie pour avoir été si nombreux à participer à la réussite de cette 30e édition du festival !

  • CANDELARIA de Jhonny Hendrix Hinestroza (Colombie, 2017, 1h27)

    Le film a remporté le Prix du Public lors de sa présentation au sein de la compétition officielle Cinélatino 2018 !

  • Cette année, plongez dans l'univers du cinéma colombien et plus particulièrement celui de Cali en achetant le nouveau numéro de la revue.

Actualités

Publié le: 11/05/2018
Violeta Parra en Concepción y la frontera del Biobío, Fernando Venegas Espinoza

Rencontre avec l'auteur du livre Fernando Venegas Espinoza, à l'Institut Cervantes lundi 14 mai 2018 à 18h30.

Publié le: 11/05/2018
Le fils du héros de Karla Suarez

Présentation de son roman Le fils du héros publié aux éditions Métaillié, à Terra Nova le 23 mai 2018 à 19h.

Publié le: 26/04/2018

Rio, 40 Graus (1956), Rio zona norte (1957), Vidas secas (1963), Como era gostoso o meu Francês (1971), Memórias do Cárcere (1984), Jubiabá (1986 (...)

Publié le: 26/04/2018
producteurs productrices occitanie

Pour la 2ème fois, France 3 Occitanie, la Région Occitanie, Pyrénées-Méditerranée, et Cinélatino, Rencontres de Toulouse, s’unissent dans l’ (...)

Publié le: 23/03/2018

Le deuxième long-métrage de Gustavo Pizzi s’inscrit dans la lignée cinématographique des films brésiliens où la femme est centrale comme Aquarius (...)

Sur les écrans

CANDELARIA de Jhonny Hendrix Hinestroza (Colombie, 2017, 1h27)

Le film a remporté le Prix du Public lors de sa présentation au sein de la compétition officielle Cinélatino 2018 !

De : Julio Hernández Cordón - Pays : Guatemala

Don Alfonso, joueur de marimba, est contraint de fuir avec son instrument sous la pression des gangs. En ville, il rencontre son filleul Chiquilin, qui lui présente Blacko, ancien membre d’un groupe de heavy metal réputé au Guatemala. Ensemble, ils forment un groupe de musique. Trois personnages aux caractères et identités sensiblement opposés vont se réunir autour d’une même passion pour la musique.

De : Santiago Mitre - Pays : Argentine

Au cours d’un sommet rassemblant l’ensemble des chefs d’état latino-américains dans un hôtel isolé de la Cordillère des Andes, Hernán Blanco, le président argentin, est rattrapé par une affaire de corruption impliquant sa fille. Alors qu’il se démène pour échapper au scandale qui menace sa carrière et sa famille, il doit aussi se battre pour conclure un accord primordial pour son pays.

De : Cecilia Atán & Valeria Pivato - Pays : Argentine - Chili

Teresa (54 ans) a travaillé des décennies durant comme bonne à tout faire à Buenos Aires. À présent, la famille décide de vendre sa maison et elle se trouve obligée d’accepter un travail éloigné. Elle n’aime pas les voyages mais s’embarque dans une traversée du désert. Au long de sa première halte sur les terres de la miraculeuse «Difunta Correa» (Feue Correa), elle perd son sac avec tous ses biens.

De : Marcela Said - Pays : Chili

Mariana (42 ans) est une femme assez distraite, différente de la bourgeoisie chilienne à laquelle elle appartient. Son père, Francisco, l’a élevée avec tendresse et amabilité mais aussi avec une certaine fermeté. Pedro, son mari, est architecte et travaille trop. On perçoit une relation désenchantée. Elle se console en compagnie de Juan (60 ans), son professeur d’équitation, ex-colonel de l’armée de terre au passé trouble.