Otra Mirada: Casa Creativa Diluvio

  • Actualités

OTRA MIRADA: CASA CREATIVA DILUVIO

CRÉATURES ÉTRANGES ET LUMIÈRES SOUTERRAINES

 

Les Chiliens Niles Atallah, Cristóbal León et Joaquín Cociña travaillent ensemble depuis 2007, année où ils s’associent pour fonder La Casa Creativa Diluvio. Remarqués dès lors avec les courts-métrages Lucia et Luis, le trio poursuit sa recherche et ses expérimentations en combinant des dispositifs plastiques à la matière filmique et en explorant sans relâche l'intégration de matières au cinéma. Leurs productions se détournent des formes communes par l’irruption, l’expérimentation esthétique dans la banalité du quotidien pour y introduire une réflexion politique. L’animation - dessins, objets, photos, grattage, stop motion - avec pour alliées la musique et l’installation plastique, joue la partition Diluvio. Les cinéastes sont partie prenante de l’estallido, la rébellion qui a enflammé le Chili en 2019, et leurs travaux s’enrichissent de témoignages visuels sans concession. Ils animent des ateliers créatifs et d’autres artistes les rejoignent.

Otra mirada se veut résolument être un regard sur une démarche cinématographique singulière et inventive.

Cinélatino vous proposera trois longs-métrages et douze courts-métrages, infiltration du réel avec l’imaginaire et la fantasmagorie, au gré d’expérimentations et de performances artistiques.

 

(RE)DÉCOUVREZ QUELQUES-UNES DE LEURS ŒUVRES

 

LUCÍA

de Niles Atallah

> Chili, 2010, fiction, 1h20

Lucía, qui est couturière dans un atelier de fabrication de pyjamas pour bébés, vit avec son père dans une maison délabrée. Pinochet est enterré en grandes pompes, des manifestations sporadiques émaillent les rues. Noël approche. Niles Atallah joue des lumières et des couleurs et contredit les stéréotypes esthétiques. Le film ouvre des portes oniriques et fantastiques dans la vie de Lucía, reflet d’une génération se construisant avec l’héritage d’un passé traumatique.

 

 

REY

de Niles Atallah

> Chili–France–Allemagne–Pays-Bas, 2017, 1h31

Rey sonde la mémoire qui se perd, explore les traces émotionnelles des souvenirs et fouille ce qui se dissipe inexorablement dans le naufrage du temps.

Dans un collage psychédélique, le film accompagne l’histoire d’Orélie-Antoine de Tounens, avocat français du XIXe siècle qui voulut construire le Royaume d’Araucanie, qui souhaitait unifier les différentes tribus mapuches pour résister à l’armée chilienne durant les dernières années de la Guerre contre l’Araucanie.

 

LA CASA LOBO (LA MAISON LOUP)

de Cristóbal León et Joaquín Cociña

> Chili, Allemagne, 2018, 1h15

La casa Lobo abrite des immigrés allemands et leurs descendants, la « colonia Dignidad ». Paul Schaeffer, ancien SS, pédophile notoire, tortionnaire au service de Pinochet, est le commandant de la colonie. Le film se révèle vite être un conte dérangeant, dévoyant les récits enfantins pour mieux recracher la noirceur des événements. Dans un espace sans cesse transfiguré, les cinéastes explorent les formes d’animation dans une histoire cauchemardesque et universelle.

 

 

Programme de courts-métrages : Créatures étranges et lumières souterraines

 

Douze courts-métrages attirent le regard sur les travaux des prolifiques Atallah, León et Cocińa, partie émergée d’un corpus bien plus large. Cet ensemble d’expérimentations plastiques où les matières se fondent dans les murs et où les pellicules sont des objets de recherche, de jeu et de provocation esthétique, convoque autant les fantômes du passé que les monstres du présent d’un Chili en luttes.

En voici quelques-uns :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES TEMPS FORTS | casa creativa diluvio

 

Dans le cadre du Jeudi des Abattoirs

Jeudi 21 mars à 18h00 - Les Abattoirs, musée

Rencontre avec Niles Atallah

suivie de la projection du programme de courts-métrages

En partenariat avec Les Abattoirs, musée