Cinéma en Construction : présentation

Español | English

 

Le Festival Internacional de Cine de San Sebastián et les Rencontres Cinémas d'Amérique Latine de Toulouse se sont associés en 2002 pour organiser une section "Cinéma en Construction" réservée à des films latino-américains, longs métrages nés d'une démarche indépendante et contraints d'interrompre leur cours au stade de la postproduction, faute des moyens nécessaires. Ce double rendez-vous  propose une sélection annuelle de 12 works in progress en deux sessions: 6 films à Toulouse en mars et 6 films en septembre à San Sebastián.

 

Cette initiative répond à une demande pressante des producteurs et réalisateurs latino-américains confrontés aux difficultés de la finalisation de films insuffisament financés et avec beaucoup d'ingéniosité. Si la créativité des auteurs ne fait pas défaut, il reste que des budgets complémentaires sont nécessaires pour que ces œuvres artistiques libres et indépendantes, réalisées au prix d'immenses efforts.

 

Cinéma en Construction impulse la rencontre et la coopération entre les producteurs des works-in-progress sélectionnés et des partenaires européens pour que ces films parviennent aux écrans et aux publics. Avec plus de 300 professionnels, parmi les plus influents au niveau européen et international, qui participent à ces deux sessions, Cinéma en Construction est le rendez-vous stratégique incontournable avec les cinématographies latino-américaines et les professionnels connectés à l'Amérique latine.

 

Ces dernières années, Cinéma en Construction a contribué efficacement à la finalisation, diffusion et commercialisation des films latino-américains les plus remarqués: Tony Manero de Pablo Larraín, Gloria de Sebastián Lelio, Sangre de Amat Escalante, Infancia Clandestina de Benjamín Ávila, La sirga de William Vega, La Playa de Juan Andrés Arango, Pelo Malo de Mariana Rondón, Historia del Miedo de Benjamin Naishtat, Matar a un hombre de Alejandro Fernández Almendras... parmi beaucoup d'autres.

 

En impliquant des professionnels capables de contribuer à la post-production et en encourageant les distributeurs et les diffuseurs à la diversification de l'offre, San Sebastian et  Toulouse espérent parvenir à développer et consolider, avec autant de pragmatisme et d'éfficacité que possible, le respect pour la promotion de la diversité culturelle basée sur sur un esprit de solidarité et de coopération.