Rencontres Cinélatino (2019)

Au programme :

(Sauf mention contraire) Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles

 

Rencontres avec les invité-é-s

 

Voir aussi: Le trombinoscope invités

 

REgards sur le Focus Caraïbes : Rencontre avec Claudia Calviño, productrice et James Noël, poète et écrivain.


Claudia Calviño est une jeune productrice cubaine, elle accompagne la nouvelle génération de cinéastes cubain·e·s. James Noël est poète, auteur, et comédien haïtien. Ils reviendront sur leurs parcours, sur leur expérience, et dresseront un panorama de la situation de la création dans leurs territoires respectifs.
Animée par Magali Kabous, maîtraisse de conférences à l'université Lumière Lyon 2, mène des recherches sur Cuba et son cinéma depuis 1999, année où elle a commencé à collaborer avec les Rencontres toulousaines. Elle travaille à la fois sur les cinémas institutionnels et indépendants

Samedi 23 mars / 15h00-16h00 / Librairie Ombres Blanches (annexe rue Mirepoix)

 

Rencontre avec Mariano Llinás : Le scénario, une fiction convertie en marchandise ?


Mariano Llinás est l’invité de la section Otra Mirada dans laquelle il présente les trois films qu’il a réalisés. Il sera question au cours de cet échange de « l’art du cambriolage du cinéma » et de la « subversion du scénario par des envahisseurs barbares, les cinéastes ».
Animé par Cédric Lépine, critique de cinéma pour Les Fiches du Cinéma, sur un blog personnel sur Mediapart, rédacteur correspondant en France de "LatAm Cinema" dédiée à l'actualité de l’industrie cinématographique en Amérique latine, collaborateur des festivals "Cinélatino, Rencontres de Toulouse" et de "Viva Mexico" à Paris.

Lundi 25 mars / 17h45 à 19h00 / ENSAV

 

RENCONTRE AVEC LES RÉALISATEURS DES DOCUMENTAIRES EN COMPÉTITION


Invité-e-s : Les réalisateurs et réalisatrices
Animée par l'équipe de programmation Cinélatino, Rencontres de Toulouse.
Les réalisateurs rencontrent le comité de programmation pour une discussion avec le public autour de la création documentaire en Amérique latine.
Mardi 26 mars | 12h30 | Cave Poésie

 

Conférence : Histoire et renouveau du Cinéma Cubain


Animée par Magali Kabous, maîtresse de conférence, en présence de Carlos Machado Quintela, réalisateur.
Cette conférence, adressée aux étudiant-es et au grand public, présentera les grandes étapes de la cinématographie cubaine depuis sa création. Après avoir mis en valeur les traits distinctifs de cette riche production, elle abordera les caractéristiques principales de la dernière génération de cinéastes.

Mardi 26 mars / 16h30  / Université Jean Jaurès - Bâtiment Erasme - Amphi 12

 

Instantané : Le Cinéma d’animation au Brésil et au Chili


Marcos Vasconsuelo, membre de Estudio Terenim qui a produit La Torre (Brésil) et  Cristobal Léon, réalisateur, La Casa lobo (Chili) évoqueront la croissance du secteur de l’animation dans leurs pays respectifs.
Animé par Daniel Virguez, doctorant, spécialiste des questions de coproduction internationale des films en stop motion. Il est diplômé en réalisation à l’école de cinéma de l’Université nationale de Colombie. Il a travaillé pour la série animé ‘’Les Kiwis saison I et II’’, réalisée par Xbo Films. Il est co-fondateur de l’association artistique Guayabo Colectivo, à l’origine de nombreux projets culturels, où il en charge de la branche d'animation.

Jeudi 28 mars  - 12h00 - 12h30 / Cinémathèque – Salle 2


INSTANTANÉ : ENTRE RENOUVEAU ET EMERGENCE, LE CINÉMA DES ÎLES CARAÏBES


La zone insulaire est par nature un territoire fragmenté où il est complexe de circuler. Le cinéma peut-il être un lien entre ces différents espaces et nationalités partageant un imaginaire commun et une réalité qui a beaucoup de points communs ?
Invité-e-s :
Yimit Ramírez réalisateur de Fin (Cuba)
Heidi Hassan, réalisatrice de Otra Isla (Cuba)
Adonis Liranza, Iroko et Big Bang Prod (Cuba)
Omar de La Cruz, directeur du Festival de Cinéma Global (République Dominicaine)
Gilles Elie-Dit-Cosaque, réalisateur de Zétwal (Martinique)
Alvaro Apontes Centavo, réalisateur de El silencio del Viento (Porto Rico)
Samuel Chauvin, producteur (France)

Animé par Eva Morsch-Kihn, coordinatrice de la programmation fiction de Cinélatino

Jeudi 28 mars  / 18h00 - 19h00 / ENSAV

 

Rencontre avec Gilles Elie-Dit-Cosaque, réalisateur de Zétwal (Martinique)


Vendredi 29 mars / 16h00 / Université Jean Jaurès, Maison de la recherche, salle D30

 

Instantané :  Révolution cinématographique au Mexique  ? Roma et La Camarista, Luciérnagas, Las Niñas bien


Roma, chef d’œuvre du cinéma mexicain occupe le champ médiatique international pour les raisons que l’on connait, en parallèle, simultanément, et discrètement, pour la première fois trois long-métrages de réalisatrices mexicaines sont sélectionnés dans les grands festivals internationaux. Une révolution dans le paysage cinématographique mexicain est-elle en cours ?
Avec Edouard Waintrop, programmateur du FIFIB, directeur du cinéma le Grütli (Suisse) et Bani Koshnoudi, réalisatrice de Luciérnagas (Mexique)
Animé par Barbara Caroll de Obeso, productrice et promotrice culturelle spécialisée dans les projets culturels de coopération internationale. Avec plus de vingt ans d’expérience, elle a produit de projets au Mexique, en France, en Espagne et aux Etats-Unis. Fondatrice et directrice générale du Festival “Viva México, rencontres cinématographiques”, premier et unique festival de cinéma mexicain en France qui célèbre sa 7ème édition cette année.

Samedi 30 mars / 12h00 -12h30 / Cinémathèque – Salle 2

 

Instantané : Nouvelles du cinéma vénézuelien


Nos invités ont crée la société de production La Pandilla qui depuis 4 ans fait exister des films forts et puissants qui circulent dans le monde entier. Tour à tour réalisateurs, producteurs, des films des uns des autres, ils ont développé un modèle bien à eux pour pouvoir produire des films dans un contexte complexe.
Avec Ruben Sierra Salles réalisateur de Jazmines en Lidíce et producteur de La Familia et Marinella Illas, productrice de Jazmines en Lidíce et La Familia
Animé par Eva Morsch Kihn, coordinatrice de la programmation fiction de Cinélatino, Rencontres de Toulouse (France).

Samedi 30 mars / 12h45 -13h15 / Cinémathèque – Salle 2

 

Délibération publique du jury du Syndicat Français de la Critique de cinéma


Samedi 30 mars à 14h I Cave Poésie

Le Syndicat Français de la Critique de Cinéma regroupe des écrivains et des journalistes de cinéma et de télévision. Il  organise depuis 1962  la Semaine de la Critique lors du festival de Cannes, section prestigieuse dédiée à la découverte des premiers et deuxièmes films. Depuis 2000, un jury du  Syndicat attribue le Prix SFCC de la Critique à un premier ou deuxième film de la Compétition Fiction de Cinélatino.
Pour la quatrième année, le jury délibérera en public !! Une façon ludique de mettre en lumière ce qu’est le métier  rigoureux, exigeant et nécessaire de critique. Le public pourra réagir et échanger avec le jury en fin de délibération.

 

Rencontres Littéraires


RENCONTRE avec l'équipe de la revue Cinémas d'amérique latine


À l’occasion de la sortie du n°27 de la revue aux éditions PUM (Presses Universitaires du Midi).
Cette année, la revue présentera des entrevues exclusives sur le film-phénomène argentin La flor de Mariano Llinás, une réflexion autour du sujet "Écrire sur le cinéma", un retour sur le cinéma des Antilles... La rencontre sera suivie d’un pot offert par Cinélatino.

Samedi 23 mars I 12h30 I Annexe librairie Ombres Blanches, rue Mirepoix

 

LECTURE par James Noël de poèmes et d’extraits de son roman Belle Merveille


« Adoubé par ses prestigieux aînés, James Noël est aujourd’hui une des voix majeures de la poésie haïtienne contemporaine. De sa plume âpre et sensible, ses poèmes oscillent entre hymnes à la chair et coups de poing, tel l’incandescent Pyromane Adolescent ou encore Cheval de feu. Après une Anthologie de la poésie haïtienne contemporaine sous sa direction, son pamphlet poétique La Migration des murs débuté dans les décombres du séisme et terminé à la Villa Médicis, Il publie son tout premier roman : Belle merveille. Un roman en prose poétique, lumineux, où les souvenirs du tremblement de terre laissent aussi place au ton lucide et ironique de l’auteur sur l’aide internationale. » Source Etonnants Voyageurs

Samedi 23 mars I 16h30 I Médiathèque José Cabanis


RENCONTRE avec Alèssi Dell'Umbria autour de son livre Istmeño, le vent de la révolte


Chronique d’une lutte indigène contre l’industrie éolienne, coédité par les éditions CMDE et les éditions du bout de la ville.

Le livre raconte l’histoire de la lutte des communautés indigènes de l’Isthme de Tehuantepec, dans le Sud du Mexique, qui s’opposent à l’un des plus grands parcs éoliens du monde. Istmeño nous apprend que le « développement durable » peut très bien s’armer de fusils. Il déplace le regard et se passe de discours d’experts. Il fait tanguer les éoliennes, ces moulins à vent qui, en une décennie, se sont hérissés sur toute terre et, désormais, sur toute mer.

Mardi 26 mars | 19h | Terra Nova


LECTURE BILINGUE DANSÉE : La Nuit de Tlatelolco d’Elena Poniatowska


Par Jean-Michel Hernandez et Serge Soula (danse)
« Pour le Mexique, 1968 se résume à un seul nom, à une seule date : Tlatelolco, 2 octobre.» Alors que le monde pliait sous la fronde d’une jeunesse rebelle, le Mexique aussi connaissait un imposant mouvement étudiant. Dix jours avant le début des Jeux olympiques de Mexico, sous les yeux de la presse internationale, l’armée assassina plusieurs centaines de manifestant·es. Elena Poniatowska donne la parole à celles et ceux qui avaient l’espoir de changer le Mexique. Édité en 1971, La Nuit de Tlatelolco visait surtout à rétablir la vérité historique… Il a été publié par les Éditions CMDE en 2014.

Mardi 26 mars I 19h30 I Cave Poésie I 6,5€


ADAPTATION THÉÂTRALE de poèmes de Mauricio Rosencof (Uruguay)


Par le Théâtre de la Passerelle*

« De la fenêtre »,  issues de son recueil Conversation avec l’espadrille, écrit « sans crayon, sans papier » pendant sa captivité (1972-1985).

Samedi 23 mars et vendredi 29 mars | 20 h I Espace Diversités Laïcité


LECTURE CHORALE des Contes rebelles, récits du Sous-Commandant Marcos


Par le Théâtre de la Passerelle*
Le livre Contes rebelles, paru aux éditions Le muscadier, rappelle que les zapatistes sont toujours là avec comme seul idéal l'autonomie du peuple.

Mercredi 27 mars I 19 h I Terra Nova
Samedi 30 mars I 15 h I Médiathèque Empalot

 

RENCONTRE autour du livre Zoque Maya Guarani Mapuzaungun


Coédité par les maisons d'édition Amordemisamores (Toulouse), Los libros del(a) imperdible (Remolinos, Espagne) et Yaugurú (Montevideo, Uruguay). Le livre a pour titre quatre langues autochtones d'Amérique du sud correspondant à chacun des quatre auteurs. Il est en édition originale (les quatre langues), en espagnol, et en français. C'est le troisième livre réalisé en coédition par ces quatre maisons, qui prétendent faire connaître à cette occasion des langues parlées mais très peu traduites.
La rencontre se fera sous forme de lecture réalisée par les traductrices Andrea Alonso (responsable de la maison d'édition Amordemisamores) et Delphine Lannes, accompagnées par le musicien Benjamin Nouvel. Il sera aussi question de l'importance et la difficulté de la traduction.

Vendredi 29 mars I 19h I Terra Nova

Les auteurs : Mikeas Sánchez, Negma Coy, Miguel Ángel Meza et Liliana Ancalao  (Mexique, Guatemala, Paraguay et Chili).
Amordemisamores Editorial
El blog de David Líquen
Maca Diseño

 

RENCONTRE avec Anne Marie Métailié et Luis Sepúlveda, autour de son œuvre, à l’occasion des 40 ans des éditions Métailié.


Luis Sepúlveda ( 1949,Chili) connaît un succès planétaire avec son ouvrage Le vieux qui lisait des romans d’amour (1992). Auteur de nombreux romans, chroniques, récits, nouvelles et fables pour enfants, il a reçu plusieurs prix pour son œuvre, publiée en France aux éditions Métailié, crées et dirigées par Anne-Marie Métailié «  avec une conviction profonde : si on n’est pas fou amoureux d’un livre, ce n’est même pas la peine d’essayer de le publier !. »

Lundi 1er avril I 18 h I Ombres Blanches

 


* Le Théâtre de la Passerelle, qui propose des ateliers de dynamisation par les techniques du théâtre à des personnes pour lesquelles cette démarche fait sens dans leur parcours de vie. Le projet s’articule autour de la pratique artistique et de diverses sollicitations culturelles.


 

Ateliers Universitaires

 

Cinéma, genre et politique

En 31 ans d’existence, Cinélatino a contribué à créer un espace de création et de reconnaissance à destination des femmes et hommes de cinéma latino-américain·es. La collaboration avec l’Université Jean Jaurès, qui remonte aux débuts du festival, s’est réalisée de façon tout à fait naturelle comme en témoigne la création dès 1993 de la revue Cinémas d’Amérique latine. L’Université toulousaine bénéficie d’une longue tradition d’études sur les mondes ibériques. C’est dans ce cadre que Cinélatino organise avec des équipes de recherche toulousaines les Ateliers Cinéma, Genre et Politique, qui en sont aujourd’hui à leur septième édition.

 

CONVERSATORIO


Jeudi 28 mars 2019
9h – 12h30 / Cinémathèque / Entrée libre

Ce Conversatorio consiste en un échange entre des cinéastes et des universitaires. Grâce aux diverses appartenances des enseignant·es-chercheur·es, les films sont analysés depuis des disciplines différentes, telles que l’analyse filmique, l’histoire, la communication, les études de genre ou l’histoire du cinéma. Cette confrontation entre les professionnel·les du cinéma et le monde de l’académie engendre un enrichissement réciproque, multipliant les accès possibles du public à la production cinématographique latino-américaine. Cette année, le portera sur le cinéma cubain de la dernière décennie et le cinéma de Mariano Llinás, auteur du film-fleuve La Flor.

9h : Accueil
9h15-10h45 : Discussion entre Magali Kabous (Université Lumière – Lyon 2) et la productrice cubaine Claudia Calviño (Melaza, Santa y Andrés, El viaje extraordinario de Celeste García, Candelaria…)
11h-12h30 : Discussion entre Michèle Soriano (Université Toulouse 2 – Jean Jaurès) et la réalisateur argentin Mariano Llinás (Balnearios, Historias extraordinarias, La Flor)

 

TABLE RONDE « Écritures cyborgiennes, traces d'une contre-archive? »


Vendredi 29 mars 2019
9 h  – 17 h / salle D30 MDR – Université Toulouse Jean Jaurès
CEIIBA, en collaboration avec Cinélatino et le séminaire « Fictions de mondes possibles » – IRPALL

  • Réflexion à propos de la SF Africaine / Projection de Pumzi de Wanuri Kahiu (Kenya)
  • Table ronde autour de Muere Monstruo Muere d'Alejandro Fadel « Sous le Gore, le Genre …  es lo que la medicina llama cine ».

La mise en suspens de notre réalité dans la SF ou dans la Fantasy (Vonarburg), la rupture utopique qui, selon Ricœur, opère à la façon de l'épochè phénoménologique – dans la mesure où elle met en suspens nos affirmations concernant la réalité et agit de telle façon que notre monde actuel commence à nous paraître étrange – pourront être interrogées en tant qu'écritures cyborgiennes (Haraway), tropes qui rendent compte des contre-archives des luttes anti-sexistes, anti-racistes et anti-colonialistes, en cours depuis des siècles et dont les traces sont présentes sur nos écrans, dans ces tensions destinées à ébaucher un futur alternatif.