Cuero duro (fr)

Cuero duro

Sélection: 

Format: 

Long-métrage

Type: 

Fiction

Pays: 

  • Argentine
  • Colombie

Scénariste: 

Martín Mauregui

Réalisateur: 

José Luis Rugeles

Synopsis: 

El Joe, chanteur et compositeur de génie, avec sa musique tropicale et sa voix singulière est parvenu à rassembler d’immenses foules. Dans une chambre d’hôtel à New York commence le voyage d’un artiste pour qui les tournées sont devenues synonymes d’aliénation. Joe s’enfuit avec l’amour de sa vie : sa pipe à crack ainsi que sa musique et Umo, son manager, assistant et ami. Une nouvelle porte claque et Joe, malade et fatigué s’enferme dans un hôtel miteux pour y enregistrer l’album de sa vie. Lui et ses musiciens partiront ensemble dans ce trip psychédélique. Joe ferme les volets de sa chambre d’hôtel à Bogotá. On aperçoit des affaires de femme éparpillées dans la pièce. Jaloux et paranoïaque, Joe fouille, il est convaincu que Mary, la Muse de son inspiration, est infidèle. Cuero Duro, c’est cet homme qui a fichu en l’air toutes les choses qu’il aimait, pour s’enfermer dans une chambre quelconque, dans une ville quelconque.

Concept visuel: 

La musique sera celle de Joe. « Le centurion de la nuit » sera chuchotée face à un miroir, « Mary » prononcée comme une conversation au téléphone, « Tania » entendue comme une voix venant de l’intérieur d’un cercueil. Les sifflements, la batterie et les basses ajoutées à ses battements de coeur l’accompagnent dans les couloirs de l’hôtel, nous entrainant dans son isolement. Plus qu’une image, c’est un rythme, une structure. Je recherche l’obscurité, une chambre d’hôtel à peine éclairée, des peaux sombres et lumineuses, comme des bronzes polis. La caméra est un observateur délicat, patient et silencieux.