Le CNC et la Cité internationale des arts lancent l'appel à projets 2022 « Caméra libre ! »

  • Gros plan

En 2022, comme l’a annoncé la ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, le CNC, en partenariat avec la Cité internationale des arts, lance le nouveau programme de résidences « Caméra libre ! ». Ce dispositif est destiné à accueillir à Paris, pour une durée de six mois, des cinéastes étrangers confrontés à la censure, à la persécution ou à des violences politiques les mettant en danger, les empêchant de se consacrer à l’écriture de leur projet, ou rendant difficile la mise en réseau avec des partenaires potentiels pour le financer.

 

« Caméra libre ! » s’adresse aux auteurs-réalisateurs ayant déjà réalisé au moins un long métrage sélectionné dans un festival international et qui développent un projet de long métrage à vocation internationale.

Les projets seront examinés par une commission composée de sept membres choisis parmi des professionnels du cinéma, français ou étrangers, ayant un lien particulier avec des pays ayant connu ou connaissant des situations de privation de liberté d’expression ou parmi des personnes qualifiées dans le domaine de la défense de la liberté d’expression.

Toutes les informations relatives aux conditions d'éligibilité et à la constitution du dossier de candidature figurent dans le descriptif de la résidence à télécharger.

L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 6 novembre 2022. La commission chargée de la sélection des projets se réunira en décembre 2022. Les lauréats seront accueillis en résidence à partir du 3 février 2023, pour une durée de six mois.

En savoir plus