Expositions 2012

"Solo si...vives en la comuna 18" et "Medallo punkero" à la librairie Terra Nova
"Para que no se repita" au CROUS
"Ecuador en autobus" au bar de l'Esquile
"Terre nourricière" à l'ABC
"Portrait d'une famille" aux allées Jean Jaurès, place Wilson, place du Capitole et Pont Neuf
"Mise en lumière et en image" dans la cour de la Cinémathèque
"Projet Graff Me" dans la cour de la Cinémathèque
"Habanàme" au Tempo Cinéma

 

A Toulouse


Librairie Terra Nova

"SOLO SI ... VIVES EN LA COMUNA 18" ET "MEDALLO PUNKERO"
Association Cap Nomade, Projet créaction

DU 17 MARS AU 7 AVRIL

CAP Nomade avec le projet CréAction propose à des personnes sur différents territoires de participer à des ateliers collectifs afin de réaliser une création documentaire ; un media alternatif exprimant des regards singuliers sur une réalité vécue.
(Ce projet permet, par ces ateliers, d’acquérir un esprit critique vis-à-vis de l’image et des médias ; de rendre accessible et d’utiliser des outils de communication dans la perspective de développer l’expression créatrice de chacun ; d’échanger et de fédérer le groupe de création afin qu’il continue par la suite à réaliser des projets Créateurs d’Actions Plurielles appuyés par les budgets générés par la vente des publications.)
Les dernières CréActions réalisées sont le fruit d'ateliers de photographies, de sons et de textes, proposés par l'association française CAP Nomade à un groupe d'habitants de la commune 18 de Cali et au Kolektivo Voz Libre de Medellin en Colombie qui poursuivent actuellement leurs engagements socioculturels . Elles prennent la forme de deux livres-CD documentaires français-espagnoles : «Solo si…vives en la Comuna 18» et «Medallo Punkero».

PRÉSENTATION DU PROJET, PROJECTION ET DISCUSSION LE JEUDI 29 MARS - 19 H À TERRA NOVA

Librairie Terra Nova 8 rue Gambetta 31000 TOULOUSE
Contactez Cap Nomade              Visitez leur site

 

CROUS

"PARA QUE NO SE REPITA"
Photos de Mylène Herry - Exposition à lamémoire des victimes de la guerre interne au Pérou (1980 - 2000)
DU 21 MARS AU 3 AVRIL- VERNISSAGE LE MERCREDI 21 MARS À 17H30 EN PRÉSENCE DE L'ARTISTE

En 1980, alors que le pays s’ouvre à la démocratie, le Parti Communiste Péruvien – Sentier Lumineux déclare la guerre populaire. Le conflit interne mêle très vite les forces armées, militaires et paramilitaires, qui répliquent avec une violence sans commune mesure. Cette réalité péruvienne, méconnue en Europe, a fait plus de 70 000 morts ou disparus, et a révélé, une fois de plus, les inégalités et discriminations entre la côte (occidentalisée) et les Andes (où la population indigène est méprisée). Aujourd’hui, à l’heure où les péruviens tentent de rentrer dans l’ère de la réconciliation (suite à la Commission de la Vérité et de la Réconciliation 2001-2003), de nombreuses représentations culturelles naissent afin de revendiquer une mémoire collective.

L’exposition propose de parcourir en images le spectre d’une histoire nationale, dont les traces sont multiples : l’inauguration de lieux de mémoire ; les vestiges du temps de guerre ; les témoignages récents de la CVR ; la naissance tardive d’une culture artistique autour des thématiques de la violence, du témoignage et de la mémoire.

CROUS - 58, RUE DU TAUR 31 000 TOULOUSE
Contactez l'artiste



Bar de l'Esquile (brasserie - café-concert)

"ECUADOR EN AUTOBUS"
Photographies de Charles Obedia
DU 20 MARS AU 20 AVRIL - VERNISSAGE LE MERCREDI 28 MARS à 19H30 EN PRESENCE DE L'ARTISTE

Janvier 2009, Equateur.
Pour se déplacer, « les transports en commun », énormément de bus permettent d’aller partout dans le pays. Aucune indication, panneaux ni horaires ne sont affichés, mais tout le monde connaît les lignes. On parle, on demande, on discute…
Dans les bus, les paysages et la vie équatorienne défilent sur fond sonore endiablé de cumbia, merengue, bachata, cantina. Ces voyages prennent des allures de traversées psychédéliques, de rêves éveillés.
Des images captées au travers d’une vitre. Sentir un pays, une culture, simplement par des sensations fugitives perçues à l’intérieur et à l’extérieur des autobus.

Bar de l'Esquile 63 rue du taur 31000 Toulouse
Contactez l'artiste

 

ABC

“TERRE NOURRICIÈRE”
Une exposition de Jérome Deya ©

DU 21 MARS AU 1er AVRIL TLJ DE 09H à 00H

Suite aux tremblements de terre en 2001 et la chute des cours du café, le Secours populaire est venu répondre à une situation d’urgence alimentaire au Salvador. Un programme de développement local a été mis en place avec l’association salvadorienne FUNDESYRAM, en s’appuyant sur la mise en culture de lopins de terre et l’élevage d’animaux. L’objectif principal qui était d’assurer la sécurité alimentaire des paysans et réduire l’extrême pauvreté des communautés rurales a été atteint et même dépassé. Les paysans sans terre ont donné corps et âme au projet. Ils ont construit leur nouvelle vie. L’exposition retrace le quotidien des communautés qui ont pris part au projet. Elle permet d’appréhender chacun des maillons de la production de cette micro-agriculture et les retombées que ce soit en matière de santé, de protection de la nature, de développement durable et d’amélioration du niveau de vie des paysans et de leur famille.

Présentation du projet du secours populaire à la salle du Sénéchal le mercredi 28 mars à 20h, en présence de Francis Roudière, ancien Ambassadeur de France au Salvador.

ABC 13 Rue Saint-Bernard 31000 Toulouse
En partenariat avec             Contact



Allées Jean JAurès, place wilson, place du capitole, et pont neuf

"PORTRAIT D'UNE FAMILLE"
Le cinéma contemporain d'Amérique Latine 2006-2012 par Laura Morsch

Venus d’Amérique latine, les invités du festival par leur présence et leur disponibilité ont contribué à donner tout leur sens aux « Rencontres ». Dans cet esprit, depuis plusieurs années déjà la photographe Laura Morsch saisit - via son appareil photographique - un moment d’échange, reflétant une personnalité par le biais d’une mise en scène . S’inscrivant dans la longue tradition des portraits, les personnes dont elle capte la lumière sur pellicule s’exprime aussi par le décor dans lequel elles s’inscrivent. Si le cinéma c’est 35 images par seconde, les images de Laura Morsch sont elles-mêmes toute une histoire.

Laura Morsch est née en 1978. Après des études en Art Plastiques au sein de l'université Paris 8, elle se consacre essentiellement à la photographie et au portrait photographique, qui la pousse à s'orienter vers la théorie de la photographie.
C'est ainsi qu'elle a développé un travail personnel à la fois pratique et théorique autour de la construction de l'identité chez les adolescent(e)s.

  Contactez l'artiste

 

Et pendant toute la durée du festival, dans la cour de la cinémathèque

"MISE EN LUMIERE ET EN IMAGE" Mise en Lumière et en image

Stéphane Masson et Romain Quartier, Ces deux inventeurs de machines, détourneurs d'objets et recycleurs en tout genre apportent une touche de poésie et de magie au barrio latino

Stéphane Masson n'est pas un inventeur-créateur fou (quoi que !) mais plutôt génial. Détournant des objets, réalisant des vidéos sensibles, poétiques ou trash, il modifie notre environnement de façon extraordinaire et nous donne à voir un espace usuel sous une forme nouvelle. Image monumentale ou détail finement détourné, il vous faudra peut être lever les yeux ou faire un pas de côté pour vous rendre réellement compte de ce qui aura perturbé votre regard.

Stépahne Masson à proposé ses installations notamment à La Fêtes des Lumières à Lyon, aux Empreintes Numériques et à la Faîtes de L'Image à Toulouse, au Voyage Autour de l'image à Porto et Bruxelles ...
http://lesmachinesaimages.free.fr/

Romain Quartier aime la pellicule. Du 8mm au 70mm, il a récupéré depuis une dizaine d'année une collection impressionnante de films oubliés, de vieux documentaires, films de familles ou autres curiosités. Après les avoir nettoyés et classés, il les utilise maintenant dans ses installations sous forme de projections (super 8; 9,5mm et 16mm) ou sous forme d'objets lumineux (35mm et 70mm). . Egalement musicien, il mélange sur scène ses réalisations et ses compositions avec le groupe ET HOP (electric jazz + super 8 / album "Live au Mandala" / 2012).
A l'occasion de la 24° édition du festival Cinélatino, Romain Quartier installera des sculptures lumineuses réalisées à partir de matériaux neufs ou d'objets abandonnés pour proposer un univers scénographique magique et poétique.
A l'occasion de la 24° édition du festival Cinélatino, Romain Quartier installera des sculptures lumineuses réalisées à partir de matériaux neufs ou d'objets abandonnés pour proposer un univers scénographique magique et poétique.
http://ethop.fr

 

"PROJET GRAFF ME"

Graff Me est un projet européen qui propose à des graffeurs de plusieurs pays de se rencontrer et de réaliser des fresques ensemble en confrontant leurs styles et leurs techniques. Des rencontres et happenings auront lieu durant la semaine. Un projet organisé à Toulouse par l'UFR d'arts appliqués de l’UTM. Pour le festival, deux Graffeurs Mexicains, Jesus Elpidio et Melo réaliseront une fresque dans la cour de la Cinémathèque.

 

En périphérie de toulouse


CINEMA

"HABÁNAME"
PHOTOS DE Gabriel Guerra BianchinI
DU 22 MARS AU 1er AVRIL - VERNISSAGE LE SAMEDI 24 MARS A 18H EN PRESENCE DE L'ARTISTE

J'ai attrapé avec l'angoisse qui caractérise les retrouvailles, l'essence qui parfume mes souvenirs. Je l'ai transformé en une porte de poésie visuelle qui t'apprendra à chaque instantané pourquoi le temps est tombé amoureux de la Havane.
Car revenir à la maison continue de signifier un retour à l'enfance: un masque de fantaisie qui recouvre chacun des lieux où sont suspendus des moments.
Imaginez vous découvrir quelque chose qui fut quotidien et pourtant dont le
souvenir s'était dissipé jusqu'à le voir à nouveau. Tout devient plus grand et se transforme quand on regarde et on ressent à travers le souvenir.
Voila le résultat de cette expérience en rentrant à la maison, appareil photo en main. Un essaie pour capturer sa chaleur irremplaçable, le désir de ne plus
oublier les visages qui firent partis de mon entourage durant l'âge doré des rêves. Je ne veux pas me surprendre non plus avec tant de détermination, je ne veux pas sentir que la Havane est lointaine ou que je puisse l'oublier rapidement.
Et quoi de mieux qu'une étreinte joyeuse afin de la garder pour toujours. Pour cela et un peu plus, Habáname!

Cinéma 1 route de Toulouse, 31490 LEGUEVIN Tél : 05 61 06 32 80
Visitez le site de l'artiste         Contactez l'artiste