Films en compétition   Films hors compétition   Animations   Rencontres   Séances spéciales         (Tous les films sont sous-titrés en français sauf mention)

Semaine du 10 Juin 2019

Heure lun mar mer jeu ven sam dim
Jour entier
 
 
12/06/2019 (Jour entier)
Sortie : Zombi Child

Mercredi, 12 Juin, 2019 (Jour entier)

Sortie : Zombi Child

Haïti, 1962. Un homme est ramené d'entre les morts pour être envoyé de force dans l'enfer des plantations de canne à sucre. 55 ans plus tard, au prestigieux pensionnat de la Légion d'honneur à Paris, une adolescente haïtienne confie à ses nouvelles amies le secret qui hante sa famille. Elle est loin de se douter que ces mystères vont persuader l'une d'entre elles, en proie à un chagrin d'amour, à commettre l'irréparable.

 

Voir la page

 
 
14/06/2019 (Jour entier)
Marathon La Flor, séances de rattrapage !

Vendredi, 14 Juin, 2019 (Jour entier)

Cinéma Le Cratère

Marathon La Flor, séances de rattrapage !

Pour ceux qui n'ont pu assister au marathon du film monstre de 14 heures de l'argentin Mariano Llinás durant le festival, rendez-vous les 14 et 15 juin au Cinéma le Cratère.

 

La Flor
de Mariano Llinás - Argentine - 2019 - Int : Elisa Carricajo, Valeria Correa, Pilar Gamboa... - 3h30 - VOST

« La Flor » cambriole le cinéma en six épisodes. Chaque épisode correspond à un genre cinématographique.

Le premier est une série B, comme les Américains avaient l’habitude d’en faire. Le second est un mélodrame musical avec une pointe de mystère. Le troisième est un film d’espionnage. Le quatrième est une mise en abîme du cinéma. Le cinquième revisite un vieux film français. Le sixième parle de femmes captives au 19e siècle. Mon tout forme « La Flor ».

Ces six épisodes, ces six genres ont un seul point commun : leurs quatre comédiennes.«

Il fallait bien treize heures au cinéaste argentin pour déployer ce monde baroque qui mêle les amours et les aventures de quatre femmes à l’histoire du cinéma. Du jamais-vu. Un projet passionnant et original. Un moment de cinéma inouï. Télérama

Fatalement, vu de loin, un tel objet peut faire peur. Il n’y a pourtant pas lieu d’être impressionné : nul monstre n’est plus souriant et accueillant que ce Frankenstein cinématographique, confectionné avec un millier de cadavres […] qu’un docteur fou […] ramène à la vie. Les Inrockuptibles

Expérience hors-norme, l’œuvre de l’Argentin Mariano Llinás [...] est une fresque foisonnante, imprévisible et impossible à résumer, mue par le seul plaisir de la fiction. Libération

"La Flor", par ses explorations visuelles et sonores, donne à ressentir des textures, des matières, comme si ce cinéma-là était tactile, physique. Cet OVNI semble nous relier à un plaisir primitif, presque enfantin. Pareil retour aux sources a des vertus régénératrices, bienvenues par les temps qui courent. Cahiers du Cinéma

 

Voir la page