Hablemos del tiempo / Small Talk (FR)

Hablemos del tiempo / Small Talk
Image

Sélection: 

Format: 

Long-métrage

Type: 

Fiction

Pays: 

  • Chili

Réalisateur: 

Marcela Said

Synopsis: 

Mariana (40 ans) est mariée à Pedro (45 ans) un économiste accro à son travail. Elle manque de confiance en elle, toujours traitée comme une enfant par son père et ensuite par son mari. Mariana appartient à une société sexiste et violente où les femmes chiliennes bourgeoises sont réduites aux tâches suivantes : élever des enfants et supporter leurs maris. Mariana commence à prendre des cours d’équitation et développe un lien embarrassant avec Juan (70 ans), un ancien colonel qui devient son moniteur d’équitation, son mentor et son complice. Il lui permet de retrouver sa sensualité et la confiance qui lui manquait. Un jour, vient un journaliste, qui recherche le colonel pour lui parler du temps où il était à la tête d’un centre de torture dans lequel des centaines de personnes sont mortes pendant la dictature de Pinochet. Le mari de Mariana lui demande directement d’arrêter de prendre des leçons d’équitation mais elle refuse et décide de rester proche du colonel, jusqu’à ce qu’il soit incarcéré à perpétuité. Hablemos del tiempo est un film sur une femme, une victime silencieuse de violence, qui doit apprendre comment appréhender cette violence afin de la vaincre. Le film nous montre ce que signifie vivre dans un environnement hostile et oppressant, en général caché par l’acceptation et le confort, pas facile à abandonner, le prix de la liberté émotionnelle peut être si cher à payer, qu’elle apparaît parfois inaccessible.

Concept visuel: 

Ce projet entre davantage dans le genre de la fiction que mon film précédent El verano de los peces voladores. Cependant, tout comme je l’ai fait pour El verano de los peces voladores, je veux explorer des ambiances de tension et d’anxiété. Je veux trouver des images métaphoriques pour parler des émotions internes du personnage principal. La couleur de palette sera sombre et froide ; la caméra, portée à la main mais stable, est proche des personnages et de leur point de vue ; l’esthétique sera sobre et réaliste pour figurer les lieux par lesquels Maria transite. En ce qui concerne la bande son, elle sera proche de la perception de l’environnement du personnage principal, muette à certains moments, très présente à d’autres.