Pachawawa! (FR)

Pachawawa!
Image

Sélection: 

Format: 

Long-métrage

Type: 

Fiction

Pays: 

  • Argentine
  • Pérou
  • Paraguay

Réalisateur: 

Ezequiel Suarez Greck

Synopsis: 

Venus du sud, voici leur histoire : Aoni, le chasseur Tehuelche ; Riu, le bâtisseur Rapanuix; Nande Sy, le shaman Guarani ; Chaski, le voyageur Inca et Ze, le jeune z’oé, forment tous les « PachaWawa ! » (enfants de la terre), représentants de cinq cultures indigènes d’Amérique latine. Ils sont les défenseurs de la Terre et de ses ressources, et deviennent de façon non intentionnelle des combattants après l’arrivée d’une nouvelle et vorace force appelée « Likingos ». Aoni ne veut pas être « un Tehuelche » mais d’une manière ou d’une autre veut représenter « tous » les Tehuelches. Une idéalisation comme une somme de traits/caractéristiques et de cosmologie/cosmogonie. Ils habitent dans une ère intemporelle et de pseudo-fantaisie, avec un style esthétique et narratif d’avant la conquête des Européens. D’un autre côté, les Likingos incarnent une représentation du consumérisme et de l’anxiété économique de l’ère du « J’aime ». Cela agit comme une métaphore d’un désir disproportionné pour les possessions matérielles et une exploitation excessive des ressources naturelles. Ils avancent et consomment, ruinant tout sur leur passage, sans aucun but ou destination. Durant les vingt-six épisodes qui composent cette saga, les situations variées et en continu qui se déroulent dans chaque épisode vont façonner l’histoire d’un exploit épique et fantastique sur la défense de ce territoire contre de si étranges ennemis.

Concept visuel: 

Les personnages sont inspirés par des peuples indigènes d’Amérique latine et aussi par d’intemporelles cultures étrangères. Ensemble ils incluent des nuances qui varient entre l’Histoire, les épopées épiques et la mythologie. L’esthétique de Pachawawa! est basée sur cinq peuples indigènes précolombiens d’Amérique latine : Tehuelches, Rapanuis, Guaraníes, Zoes et Incas ; et sur des personnages antagonistes appelés Likingos. Ces derniers sont issus d’une fusion intemporelle de styles tels que le SteamPunk et les Scandinaviens-Nordiques, ils sont basés dans notre société et l’ère du « J’aime ». Les Likingos consomment seulement et gaspillent les ressources naturelles d’une manière disproportionnée et incontrôlable. Créées à partir de zéro, les marionnettes ainsi construites seront fusionnées avec des images numériques et avec un style aquarelle pour le fond.